vendre la nue-propriété d'un local commercial

Vendre la nue-propriété est le plus souvent synonyme de maintien à domicile. En effet, comme en viager le vendeur souhaite rester vivre chez lui. Cependant, à la différence, au lieu de percevoir une rente viagère, il préfère bénéficier d’une somme unique au jour de la vente.

Pourquoi vendre la nue-propriété d’un local commercial ? La vente de la nue-propriété avec réserve d’usufruit est un excellente solution pour vendre un bien tout en continuant à percevoir les loyers. Ce qui en séduit plus d’un.

Vendre la nue-propriété de son bien

Vendre la propriété de son bien en nue-propriété

Vendre la nue-propriété d’un bien immobilier, c’est conserver un droit sur le bien, tout en n’en étant plus propriétaire.

Le nu-propriétaire deviendra le propriétaire du bien, mais en aura la jouissance qu’à l’extinction du droit conservé par le vendeur sa vie durant.

Le paiement se fait sous forme d’un montant unique versé au jour de la signature de l’acte de vente. Ce montant correspond à la valeur vénale du bien, déduction faite de la valeur du droit conservé par le vendeur.

Le droit conservé par le vendeur peut prendre deux formes :

La distinction entre réserve d’usufruit et de DUH

La réserve d’usufruit est le cas le plus répandu. Elle octroie un droit plus large à son détenteur. En effet, l’usufruitier conserve le droit de vivre dans le bien, mais également de le louer.

En échange, le vendeur devenu usufruitier continue à payer les charges et taxes grevant le bien.

La réserve de droit d’usage et d’habitation est un droit similaire à celui conservé par un vendeur en viager : celui de rester vivre chez lui personnellement. Ce droit n’est quant à lui pas cessible et ne permet pas de louer le bien.

En échange, les charges sont réparties entre vendeur et acquéreur de manière similaire à celle entre un locataire et un propriétaire.

Vendre un local commercial avec réserve d’usufruit

Tandis que certains vendent pour cesser les ennuis locatifs et percevoir une rente viagère, d’autres choisiront de continuer à percevoir les loyers. Vendre la nue-propriété de son local commercial permet d’opérer un choix entre les deux.

Les locaux commerciaux ne sont pas délaissés par ces investissements en démembrement de propriété. Bien que répondant à des enjeux d’investissement différents, ils suscitent également un grand intérêt.

Vendre la propriété de son bien en nue-propriété

Il s’agira toujours d’investir à un prix décoté de la valeur du droit conservé par le vendeur. C’est un investissement sûr et sur du long terme.

Pour les vendeurs, il aura un double intérêt : rendre liquide une partie de son patrimoine afin d’en profiter dès aujourd’hui, tout en continuant à un percevoir les fruits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.